Poultrygeist : night of the chicken dead

Réal : Lloyd Kaufman

2006 1/5

Un fast-food construit sur un cimetière indien, et voilà fin du scénario. La suite n’est qu’une suite de chansons, de vomi, de nichons, de diarrhées et sur la fin d’un lâchage improbable au niveau gore, avec des effets spéciaux à l’ancienne, porté sur les couleurs fluos et des gerbes de sang et de matières fécales. C’est du TROMA TEAM de base, à savoir de l’humour très lourd, qui fonctionne peut-être une ou deux fois, aucune histoire, juste une série de scénettes toutes plus débiles les unes que les autres. Pas la facette de l’équipe que j’aime le plus, parce qu’en plus d’être totalement con, Kaufmann en est fier et nous inflige 1h38 de pure connerie débilitante.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s