Don’t open your eyes

Réal : Dmitri Yun

2018 2/5

Un infirmier doit s’occuper dans une maison éloignée de tout d’une mamie atteinte de démence. Ils sont seuls, la fille de la vieille s’étant barrée. La vioc n’arrête pas d’insulter l’infirmier, elle doit crever dans pas longtemps et a des exigences très particulières concernant ses funérailles. Sauf que lorsqu’elle décède, il semblerait que ce ne soit pas la démence qui la faisait dérailler. C’était une personne mauvaise qui avait tué des gamins pour pactiser avec le démon. Bon, on n’en saura pas plus, car pour la faire courte, le film démarre réellement au but d’une heure (pour une durée de 1h30). Cette très longue première partie ressemble plutôt à un drame, filmé de manière très réaliste avec des acteurs excellents, mais putain qu’est-ce qu’on s’emmerde. C’est d’autant plus dommage que la partie où mamie revient et essaie de chopper l’infirmier, qui se trouve coincé dans un cercle de protection pendant plusieurs nuits, est très convaincante. L’ambiance distille de la terreur jusqu’au final qu’on devine funeste pour le gars. Aucune explication, plusieurs pistes vaporeuses, mais beaucoup de frustrations devant un savoir faire dans la partie horrifique qui n’est pas exploitée suffisamment.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s